La phase de préparation 1 / 2

Lors du précédent post: La motivation de notre départ, j'ai évoqué les étapes d'une expatriation. Aprés avoir vu la phase de décision, nous allons aborder ici la phase de préparation. Elle dépendra de la manière dont vous envisagez votre départ :

  1. Aucun revenu
  2. Revenu d'une seule personne du foyer
  3. Revenu pour les deux personnes du couple

Mais également, si vous vous expatriez de votre propre volonté ou si c'est votre entreprise actuelle qui vous solicite pour partir à l'étranger.

Dans notre cas, nous nous sommes expatriés de notre propre chef. La phase de préparation est donc un peu plus conséquente car l'aide ne peut provenir de votre entreprise française (dans notre cas). Toutefois, la nouvelle entreprise au sein du nouveau pays pourra vous fournir une aide. Mais ce n'est pas une obligation pour cette derniére... Tout dépendra de votre profil, s'il est trés différenciant sur le marché local ou non.

Pour préparer notre expatriation en Suisse, nous sommes passés par les étapes suivantes :

  1. Identification du cout de la vie sur une période dite "nominale" (c'est à dire aprés trois ans )
  2. Identifier le cout de la mise en place, entre le démenagement et la période de transition au sein du pays (les fameux trois ans...)
  3. Trouver le job
  4. Trouver le logement
  5. Préparer le démenagement

Identification du cout de la vie:

Lorsque nous avons débuté notre recherche, nous nous sommes aperçus que j'ai un profil possédant le plus d'attrait mais surtout qui nous permettrait de pouvoir vivre sur place dans un premier temps même si mon épouse ne trouvait pas de travail dés notre arrivée sur place. C'est un point à ne pas oublier, évaluer selon les revenus sur place si vous pourrez y vivre convenablement. C'est un exercice qui n'est pas évident mais qui est important, si vous ne voulez pas vous retrouver à devoir revenir en catastrophe car vous avez sous estimer le coût de la vie au quotidien dans le nouveau pays.

Pour cela, il faut commencer par obtenir les grilles de salaires du pays pour le ou les postes recherchés. A partir de ces revenus, vous allez pouvoir effectuer vos estimations sur votre niveau de vie durant votre séjour à l'étranger. Toutefois, selon les pays c'est plus au moins complexe car il faut connaître le mécanisme d'imposition, comment fonctionne le systéme de santé, la listes des assurances à souscrire ou non, les taxes spécifiques à votre situation (Ordure, Personnelle, Télévision, etc.), le coût d'un panier moyen pour faire les courses, du logement, etc.

Identifier le prix que va vous coûter votre départ:

En dehors du déménagement qu'il faut é, il faut également penser qu'il y aura une période de transition entre vos "deux vies" celle avant votre départ et celle aprés votre départ. Et cette situation peut parfois être encore plus complexe lorsque vient s'ajouter le status de frontalier que certains peuvent avoir.

Ainsi, en partant de france en cours d'année, vous allez vous retrouver avec des impots en France, et des impôts à l'étranger (Tout dépendra des accords entre les pays)

Il faudra donc veiller à évaluer cette phase de transition sur 1, 2 voir 3 ans pour avoir les sommes associées à ce type de dépenses qui peuvent être parfois ignorées durant une phase d'expatriation. Et ne pas oublier d'évaluer le coût de la recherche du logement. Lorsqu'il faut avancer trois mois de loyer ce n'est pas une mince affaire car le logement selon les pays peut coûter trés cher, spécifiquement en Suisse.

Trouver le job :

Une fois que vous mis de côté votre matelas nécessaire pour partir, encore faut-il avoir le job si vous envisagez de partir avec un job en poche. Cette démarche est plus au moins compliquée selon votre domaine métier. En général, il faudra adapter votre CV et lettre de motivations à la culture locale. Il faut commencer dés le début à s'approprier les codes du pays envisager pour vous donner le maximum de chance. Il faudra bien sur prévoir des aller/retours pour les entretiens... etc.

Il faut également bien étudier comment gérer la négociation pour le salaire et les avantages, notamment qui peuvent inclure des facilités pour le déménagement vu que vous venez de loin. Ici aussi, cela reste au cas par cas...

Trouver le logement :

Youpi, vous avez enfin votre job. Maintenant, il va falloir trouver un toit. Cette étape est aussi source de stress. Car ce n'est pas évident de chercher à distance, et d'autres parts, propriétaire, régie ou agence immobiliére sont plus frileuse concernant votre dossier car c'est plus difficile de vérifier les éléments que vous pouvez fournir. Quelques aller/retours vont vous être également nécessaire pour parvenir à trouver votre nouveau logement qui devra alors s'accorder avec l'endroit de votre lieu de travail. Trouver un logement dans des villes comme Genéve est vraiment trés compliqué. La population ne fait que croitre, mais la surface au sol ne peut s'étendre, le canton étant assez petit. A présent, la solution est de surélevé les batiments avec un ou deux étages supplémentaires lorsque les fondations le permettent...

Bref, En pleine crise du logement en somme. Je vous souhaite bien du courage. D'ailleurs nous remettons le couvert, notre bail finissant à la fin de l'année nous optons cette fois pour une recherche sur Lausanne. C'est il paraît un peu plus facile, mais cela reste compliqué malgré tout là-bas aussi...

Cela fera l'objet d'un futur post pour vous raconter ses aventures là.

Préparer le démenagement :

C'est un sujet qui peut-être plus au moins compliqué. Dans notre cas, étant propriétaire à Toulouse, nous avons opté pour une mise en location de notre appartement pendant que nous vivons en Suisse. Il a fallut effectuer des travaux pour pouvoir mettre en location l'appartement. Ce ne fut pas une partie de plaisir, mon épouse pourra en témoigner. Je me suis retrouvé avec le dos bloqué en pleine nuit quelques jours avant le jour fatidique du déménagement... Ce fut un gros moment de stress.

Mais ce sera l'objet d'un prochain post.

En soit, au delà de spécificités si on vend ou on met en location lorsque nous sommes propriétaires. Il faut juste faire attention à la maniére dont les choses se passent en passant la frontiére. Il faut effectuer une déclaration, avec les objets et leur valeur afin de les faire dédouaner. C'est ainsi que votre véhicule par exemple pour être importé sans devoir payé une taxe. Sinon, il vaut mieux vendre le véhicule et en racheter un en Suisse.

Et souvent il y a des horaires à respecter, et le temps a y consacrer est trés aléatoire. Tout dépdends des circonstances lorsque vous passerez la douane. Bref, une démarche fastidieuse mais nécessaire.

PS : Pour l'instant la saisie des commentaires n'est pas possible, mais cela viendra assez rapidement. Cela vous permettra de laisser vos remarques ou questions si vous avez besoin d'aide sur un futur projet sur un déménagement à l'étranger et plus particulièrement en Suisse.


Rejoindre la conversation